Ayant grandi à Paris, j’ai toujours eu une forme de contact plus ou moins direct avec l’univers de la peinture. Très tôt j’ai eu la chance de pouvoir admirer les grands peintres, de pouvoir être emmené dans les expositions.

Si je ne me rappel pas de tout j’ai gardé en moi un lien fort qui a sans doute forgé mon goût et qui influence aujourd’hui mon positionnement.

Par ailleurs je suis fasciné par les espaces ou les objets qui évoquent des récits, des univers et qui proposent des atmosphères fortes. Comme en peinture les artistes, ou les designers qui les créés, illustrent des expériences, des sensations des histoires par le choix de formes, de couleurs, de textures.

Recherches

J’ai d’abords mis en place un jeu d’associations d’esprits entre un tableau initial et un objet du monde du design ou de l’art. L’idée est de capturer l’essence des images en montrant un objet qui en complète l’atmosphère.

A la suite de ces recherche j’ai choisis de créer une gamme d’objets à partir de tableaux. Ils en reprendront l’atmosphère et la communiqueront.

Projet

Trois tableaux ont particulièrement retenu mon attention. Je me suis attaché à certains détails que j’ai ensuite modulé, fait évolué, pour créer des objets

«Tuin der lusten»; «Le Jardin des Délices» ; Jheronimus Bosch; 1494 – 1505
Lampe à poser « Hiboux », inspirée du jardin des délice. Cet œil provient d’un détail de hibou caché dans le tableau qui fixe l’observateur. Pied en marbre et col en Laiton.

Paolo Ucello ; «Scene della vita di santi e di alcuni monaci»; «La Thébaïde»; 1460
Tabourets « Thébaïde »: Après avoir cherché à étirer la pierre j’ai choisi de plutôt la torsader. J’ai réduit la taille de l’objet pour plutôt qu’il s’efface laissant plus de place aux autres objets. Il est en grès gris. l’idée était à la fois de rappeler la toge des moines ainsi que les reliefs et le paysage rocheux du tableau.
Arbor, Lampe haute en Laiton. J’ai cherché à le dessiner le plus fin et léger possible pour que ces diffuseurs soient presque suspendus. Le dessin de c’est objet est inspiré des arbres stylisé de Paollo Ucello dans son tableau « La thébaïde ».

Détail d’enluminure provenant du livre d’heures de Catherine de Clèves; 1440
Canapé – alcôve « Clèves ». Inspiré de la forme de la bouche du diable. La coque en fibre de verre est fixée à un pied métallique constitué d’une structure et d’un système d’accroches. Ce rouge changeant provient du velours de Mohair

De la toile à l’objet …

Contact étudiant

Contacter l’étudiant

Remplissez le formulaire ci-dessous pour prendre contact avec l'étudiant. Votre message sera envoyé directement sur son adresse e-mail.