Julie fAIVRE

Facade Rue de Rivoli

Le long de la rue de Rivoli, au cœur d’un quartier prestigieux, le MAD se dresse comme un mur en coupant les circulations de son quartier. Dans la continuité du Musée du Louvre, il peine à se démarquer.


Pour rendre le MAD plus vivant et accueillant, l’intention est de le rendre traversant avec trois passages, de centraliser ses services pour une meilleure lisibilité et d’intervenir sur sa façade afin de lui apporter une visibilité et une identité forte.


LES TRAVERSÉES


La première intervention consiste à ouvrir le musée sur la rue.
Le hall d’accueil, le hall Maréchaux, et l’arrière boutique deviennent des passages stratégiques. D’une part, elles permettent un accès direct entre la rue de Rivoli et le jardin du Carrousel, et à plus grande échelle entre la rive droite et la rive gauche.

D’autre part, ces traversées permettent d’avoir, depuis la rue, un aperçu de la richesse architecturale de l’intérieur du musée. Le MAD est ainsi placé dans une vitrine, qui permet aux passants la possibilité de découvrir ce lieu. Ces traversées deviennent ainsi un point clé pour la visibilité du musée.


L’ILOT


Situé entre deux traversées, l’ilot se dessine et permet de centraliser les services. Premièrement, il permet un accès direct à la quasi totalité des expositions du musée et vient fluidifier les circulations intérieures de ce dernier.

Au rez-de-chaussez, accessible depuis la rue, le jardin du Carrousel ou des nouvelles traversées, nous retrouvons la nouvelle billetterie, la boutique, le nouveau « Café du MAD » et son salon bibliothèque.

Signalé par une structure en verre rouge, ce nouveau lieu de vie du musée et du quartier est visible depuis la rue.


LES FAÇADES


Afin de faire du MAD un signal dans son quartier, la dernière intervention consiste à investir les fenêtres des façades coté Rue de Rivoli et coté jardin.

Cette installation lumineuse permet de souligner l’architecture du bâtiment tout en invitant les passants à se diriger vers l’ilot central.

Elle permet également aux façades de vivre au rythme du musée et de ses expositions. Les LED changent de couleur en fonction des différents événements.

Le MAD se verra, mais il se verra intelligemment. Dans le respect de son environnement, le MAD sait aussi s’éteindre.

Projet réalisé avec Violette Boullet

Contact étudiant

Contacter l’étudiant

Remplissez le formulaire ci-dessous pour prendre contact avec l'étudiant. Votre message sera envoyé directement sur son adresse e-mail.