Pauline Michallet


Châteauvallon ou le chemin rituel du spectateur. ( En binôme avec Lou Hacquet-Delepine, nous avons élaboré une réflexion autour des problématiques de la scène nationale de Châteauvallon. ) En miroir du rituel que chaque artiste s’imagine pour se préparer à entrer et sortir de scène nous avons dessiné celui du public. Nous avons transformer le parcours du spectateur en rituel qui vient innerver le territoire de Châteauvallon, marquer de quatres étapes.

1. LA BILLETTERIE



La première étape du rituel est la billetterie, permettant de se connecter au lieu, elle est intégrée à la fontaine et placée au milieu d’un dédale de pans de drapé. L’élément central, signalé par le point lumineux que l’on retrouvera à chaque étapes, est visible depuis l’arrivée.

Le programme imprimé une matière souple et imperméable (Tyvek), est présenté sous la forme d’un pliage venant s’enrouler comme un bracelet autour du poignet du spectateur. Il est scellé grâce au ticket autocollant. Le spectateur s’est connecté au lieu, il en a maintenant la clé.


2. L’ESCALIER



La deuxième étape est celle de l’escalier. Elle permet de se connecter à soi et au présent, le drapé ici se présente sous la forme d’une arche, laissant le public passer dessous, un à un, pour entrer dans le cœur du lieu. 

Un instant pour se retrouver dans le temps présent, comme une étapes de pleines consciences permettant de laisser le quotidien derrière soi, et de mieux en rer sur un lieu où les fictions sont reines.


3. LE RESTAURANT



La troisième étape est celle du restaurant, permettant de se connecter aux autres. Le drapé sert de paroi à l’intérieur de laquelle le public se rassemble. En amont de cette expérience chaleureuse de partage nous avons aussi dessiné une gestuelle qui permet d’entrer dans ce lieu.

Un serveur vient déposer une sphère lumineuse dans les mains de chaque spectateur. Ces derniers une fois arrivés à leurs tables peuvent alors déposer ce point lumineux.

Ainsi chaque tablée occupée sera éclairée par les lumières de ses hôtes. L’espace se divise en trois : le restaurant, le bar et le café librairie. Les spectateurs après ce moment de partage sont prêts à se diriger vers les lieux de représentation.


4. LE SAS



La quatrième et dernière étape est celle du sas, elle permet de se connecter à la représentation. Ce sas est présent tel un dernier rempart. Deux drapés viennent créer cet espace immersif à taille humaine, c’est un portail que le public traverse. 

À l’intérieur une enceinte directionnelle diffuse un son, rappelant les trois coups théâtraux et marquant ainsi le début du spectacle. Derrière le rideau, se trouve une ouvreuse qui vient détacher le ticket libérant ainsi le programme enroulé autour du poignet du spectateur.


LE SPECTACLE

Nous arrivons donc au moment de rencontre avec l’artiste, au temps du spectacle, instant culminant de tout ce rituel. À la fin de ce temps, une fois sortie du lieu de représentation le spectacle résonne encore, le spectateur a voyagé dans un autre univers. Pour se reconnecter pas à pas au réel, il repasse par les étapes du rituels.

Contact étudiant

Contacter l’étudiant

Remplissez le formulaire ci-dessous pour prendre contact avec l'étudiant. Votre message sera envoyé directement sur son adresse e-mail.