Marine Gobert

Nous nous sommes intéressées aux trois moyens majeurs de transmission. La transmission orale, par l’observation et par le faire. Ces moyens de transmettre donnent naissance à trois lieux distincts.

Le Mad Club, croisement d’une guinguette et d’un amphithéâtre, lieu de rencontres et d’échanges. La transmission par l’observation représente la collection muséale et la transmission par le faire donne naissance à un laboratoire créatif.

Au rez-de-chaussée, en débord sur la rue de Rivoli désormais piétonne le Mad Club se dessine.

Le Mad Club devient un lieu de transmission dans son intégralité avec ses modes alternatifs pour créer des rencontres… ou un lieu de festivité !

Dans les salles d’expositions, nous faisons face à une scénographie épurée où seul l’objet existe. Posés sur une boîte en verre qui donne l’illusion d’un flottement au-dessus d’un plateau miroir. Notre regard tourne autour des objets, aucune face n’est cachée.

Au dernier étage du musée prennent place 4 typologies d’ateliers : l’atelier d’impression numérique papier, l’atelier d’impression numérique sur objets et l’atelier d’impression numérique sur tissus ou vêtements.

On trouve également à ce même étage, des cellules de travail anté-production. Au sein de ces cellules, après avoir récolté les données qui nous intéressent au cœur des collections, on vient travailler ici. On s’immerge dans notre collection, notre album Maciet 2.0, en le projetant sur une paroi fixe sur laquelle on peut les manipuler…

Nous sommes ici dans l’atelier impression numérique tissus où l’on voit les adhérents créateurs du MAD créer et s’immerger dans leur réalisations imprimées qu’ils peuvent suspendre sur des rails tout autour d’eux.

En duo avec Jeanne Desmet

Contact étudiant

Contacter l’étudiant

Remplissez le formulaire ci-dessous pour prendre contact avec l'étudiant. Votre message sera envoyé directement sur son adresse e-mail.